Étonnamment, c’est sa formation en histoire qui a conduit Pierre Lahoud à la photographie. Au cours des années 1970, le ministère des Affaires culturelles du Québec cherche à inventorier le patrimoine architectural québécois et opte pour la photographie aérienne, seule méthode susceptible d’inventorier systématiquement un territoire aussi vaste que celui du Québec. Pierre Lahoud est nommé coresponsable de l’inventaire, dont la réalisation s’échelonnera sur une décennie. Si, au départ, l’avion lui permet de réaliser des photos documentaires, il décide très vite de l’utiliser pour proposer un regard inusité sur les paysages et l’architecture du Québec. Il passe désormais presque tous ses temps libres à la recherche d’un pilote, d’un Cessna et d’une région à explorer.

Démarche artistique :
Malgré les difficultés inhérentes à la photographie aérienne, auxquelles s’ajoutent celles qu’impose le climat québécois, Pierre Lahoud sillonne donc le Québec en avion depuis quarante ans pour traquer une lumière, un angle et une saison qui nous révèleront des trésors insoupçonnés. Ce photographe a ainsi réalisé des photographies aériennes surprenantes dont un grand nombre sont régulièrement exposées et publiées, ici et à l’étranger. Les livres sur le Québec qu’il a signés ou cosignés ont d’ailleurs tous connu un succès retentissant, tout comme la centaine d’expositions de ses photos, dont certaines ont eu lieu à Paris, Berlin, Mexico et Cracovie.